La double coquette à l'Arsenal de Metz le 28/01/2016

La double coquette

Date : 28/01/2016

D’après La coquette trompée, opéra-comique d’Antoine Dauvergne (1753) sur un texte de Charles-Simon Favart
Prologue, additions et instrumentations de Gérard Pesson (2014) sur un texte de Pierre Alferi
 
Ensemble Amarillis

Les parodies d'opéra étaient une pratique courante au XVIIIe siècle… L'Ensemble Amarillis s'est réapproprié le concept en proposant au compositeur Gérard Pesson de « coloriser » La coquette trompée – un opéra du compositeur français Antoine Dauvergne – avec un seul mot d'ordre : entrer littéralement dans cette oeuvre du XVIIIe siècle pour s'y sentir chez lui.

Avec le librettiste Pierre Alferi, ils créent La Double Coquette. Écho, écart, détournement, « customisation » de l'opéra galant de 1753 : au final, ce sont deux coquettes, deux librettistes, deux compositeurs, et finalement deux visages d'une même figure. Les costumes, signés Annette Messager, ajoutent couleurs et fantaisie à ce dialogue musical à travers les époques, d'un grand raffinement.

Un spectacle coproduit par l'Arsenal – Metz en Scènes.
L'Ensemble Amarillis et Les 2 Scènes - Scène nationale de Besançon ont produit la version concertante de La Double Coquette le 2 décembre 2014 au Théâtre de Besançon. La musique de Gérard Pesson et le livret de Pierre Alferi ont fait l'objet d'une commande des 2 Scènes - Scène nationale de Besançon.
Version scénique produite par le Festival d'Automne à Paris, le Centre de musique baroque de Versailles, le Festival Le French May/Hong Kong, le Festival de Sablé, l'Arsenal - Metz en Scènes, le Théâtre Impérial de Compiègne, le KunstFestSpiele Herrenhausen, le Spoleto Festival USA / Charleston SC et le Peak Perfomances@Montclair State University / NJ-USA.
Avec le soutien du Fonds de Création Lyrique, de l'Adami et de la Fondation Orange.


Directrice générale : Florence ALIBERT
Directrice artistique : Michèle PARADON


< Retour à tous les évènements de l'Arsenal en photos

Rappel sur le droit d'auteur

Ces images sont protégées par le droit d'auteur. À la demande des artistes représentés sur ces photographies, toute reproduction, même partielle, de celles-ci est strictement interdite et punie par la loi.


< Retour à tous les évènements de l'Arsenal en photos